dimanche 7 février 2016

Traumatisme : un jeune étudiant croit télécharger un film pornographique mais tombe sur la "Reine des Neiges"


Théo, étudiant en communication à Lannion vient tout juste de se faire larguer par sa copine étudiante en journalisme. La tristesse s’installe peu à peu dans son quotidien, celle-ci également remplacée par une importante frustration sexuelle qui prend vite le dessus sur son moral :


Pas libéré, pas délivré non plus
"Un ami m’avait conseillé de télécharger un film pornographique,  je n’avais jamais fait cela, avec ma copine on était ensemble depuis nos 14 ans. Elle me satisfaisait pleinement. Je n'ai connu que elle" avoue-t-il encore la larme à l’œil : "J’ai  alors tapé quelques mots clés. J’ai aperçu le film Blanche Neige et les 7 mains, mais comme j’ai regardé le dessin animé original pour la première fois avec ma mère, j’ai eu peur que ça relance mon complexe d’Œdipe. J’ai donc choisi, "Cécile et ses copains sont en vacances à Ibiza". Un titre percutant qui semblait pressentir un film avec un scénario bien monté. C’est d’ailleurs ce que je recherchais le plus, des scenarii bien ficelés avec des scènes poignantes et un jeu d’acteurs puissant."


          « Quand j’ai vu que la Nana se mettait à chanter, j’ai eu comme un froid »


"Allez encore une chanson"
D'après Théo, les 10 premières minutes ont commencé normalement. C’était bien le vrai film, mais quand Cécile allait enfin conclure avec Pedro une coupure survint dans le long-métrage, remplacé aussitôt par des plans du film de La Reine de neiges : "Je suis tombé sur un Fake, quand j’ai vu que la Nana se mettait à chanter, j’ai eu comme un froid. Ensuite, tout le long du film elle n’arrêtait pas de chanter, chanter et encore chanter entre deux boules de neiges. Sa voix me rappelait celle de ma copine. J’ai chialé, fort heureusement j’avais une boîte de mouchoirs à côté."

Créer des films Fake est vraiment monnaie courante dans le milieu du cinéma. Les distributeurs, afin de faire respecter les droits d’auteur, veulent décourager le téléchargement illégal en plaçant des films de mauvaise qualité à la place de l’original sur les sites de Torrent. Le cas de Théo est courant, beaucoup de jeunes gens se font encore avoir par ces faux films. D’après nos sources un lycéen rennais croyant avoir téléchargé un film d’Almodovar serait tombé sur Taxi 3. Celui-ci serait encore placé dans un coma artificiel afin de trouver une solution à ses séquelles rétiniennes. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.