dimanche 14 février 2016

Psychologie : Lors d’un concert ou festival, comment se remettre d’un vol d’écocup?

La question nous a été posée par Gontran, jeune lycéen tout juste majeur qui est las de perdre la moitié de son budget boisson dans des écocups. Ces verres en plastique dur qui remplacent depuis longtemps les verres jetables qui pullulent dans les champs en festival ou à même le sol dans les salles de spectacles. Belle initiative écologique et économique puisque le verre est normalement remboursé. Malheureusement, certains festivaliers en manque d’argent tentent d’arrondir leurs fins de soirées grâce aux consignes. Julien Cossion, notre psychologue angevin tente de vous aider lorsque vous vous faites voler votre verre :

"Vous aviez posé délicatement votre verre sur le comptoir pour aller fumer une cigarette (pas bien) car il est interdit de consommer à l’extérieur de la salle ; ou tout avez simplement calé votre consigne entre deux baffles pour danser sur ce morceau que vous aimez tant. Que ce soit une seconde ou une ¼ heure d’inattention vous pourrez être sûr que Jordan (prénom générique), le petit con de la soirée, sera là pour vous piquer votre écocup. Jordan ne ramasse pas seulement les verres par terre. Il vous observe, vous épie même, car il veut votre écopcup. Un moment d’inattention à l’urinoir, un texto qui occupe vos deux mains et hop Jordan aura récupéré votre précieuse consigne. Il est fort ce Jordan! 

"Et j'ai aussi perdu mes boules quiès"
Son but n’est pas de nettoyer le festival. Non, il veut se payer des pintes avec votre bout de plastique. Et si le verre est pété, il engueulera les bénévoles qui refusent de lui rembourser la consigne. Par ailleurs, Jordan n’est pas très bon en physique-chimie, il ne comprend pas que 3 verres ne pourront pas financer un demi à 3 euros. Certes il détient 3 euros dans la main sous forme de caution, mais il ne semble pas avoir retenu à l’école que pour maîtriser un contenu liquide, en général, il faut un contenant. Jordan n’a donc pas compris qu’on ne lui versera pas la bière directement dans le gosier. Vous serez obligé de lui expliquer en comptant avec les doigts pourquoi il lui manque encore un euro, ou une autre consigne chourrée. 

Jordan croit également qu’on lit dans ses pensées. Lorsqu’il tend deux verres au serveur sans bouger les lèvres, il imagine que celui-ci va lui rembourser d’office la consigne. Lorsqu'il y a trop de bruit, le serveur lui indique les bières avec son doigt, malheureusement ce bouffon va juste hocher la tête en guise de "oui" sans même chercher à comprendre ce qu’on lui raconte. On pourrait dire à Jordan : « Tu veux que je te fasses deviner elle où la baballe entre les deux verres transparents? », bah Jordan, il dirait oui. Et quand Jordan se rend compte qu’on ne lui a pas remboursé ses verres mais servi deux pintes entières qu’on a servi juste devant ses yeux, il soutiendra mordicus qu’on a pas compris ce qu’il raconte parce que "c’est les bénévoles qui sont bêtes". Il conclura au final que le bar peut bien vendre les 2 pintes servies dans des verres sales à d’autres clients et que ce n'est plus son problème. Jordan est également nul en S.V.T et n'a jamais entendu parler de l'hépathite B. Lorsque la cloche aura sonné et que la sécurité aura commencé à virer les clients, Jordan profitera de la lumière pour ramasser et se faire rembourser un maximum d’écocups. Il sera même assez culotté pour demander un dernier verre. Il est fort ce Jordan.
 
Un Jordan a la naissance
Alors Gontran, oui les Jordans c’est barbant. Les ecocups c’est pas toujours pratiques et les portes-gobelets sont des tue-l’amour comme on en fait plus. En effet, perdre presque un euro à chaque conso parce que quelqu'un confond récupérer un truc par terre et piquer quelque chose qui vous appartient peut fortement agacer. Mais souvenez-vous de l’époque sans gobelet si vous l’avez connue vous comprendrez qu’il n’y a peut-être trop de Jordans, il n' y'a qu’une seule planète… »

Merci à vous Julien Cossion, psychologue diplômé des plus grandes universités angevines. Votre dernière phrase nous a mis la larme à l’œil. On espère être maintenant détesté de tous les Jordans du monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.