samedi 20 février 2016

B.Retailleau, le président régional craque et avoue tout : "En fait…Je suis fan de Métal, de Hardcore et vegan depuis des années"


La semaine dernière une photographie des d’archives du Hellfest de 2004 au Mans est ressortie. On y aperçoit B.Retailleau danser sur le groupe Slipknot. Le président du conseil régional  a d’abord tenté de nier en partie en démontrant un mauvais montage (mea culpa, on est pas très équipé question logiciel de montage, ndlr) pour enfin tout lâcher hier en criant lors de la dernière réunion du conseil régional : "Je craque je n’en peux plus, être contre le Hellfest tout ça c’est une façade politique. Je suis fan de Métal, de Hard core et Vegan depuis des années"
 « Quand il a montré son tatouage de Patrick Roy, j’ai compris qu’il ne plaisantait pas »

Le Coming-out aurait pu s’arrêter là, mais B.Retailleau enchaina les confessions intimes en indiquant avoir toujours été également en faveur du Mariage pour tous. Il affirma notamment avoir eu un attirance non réciproque pour Patrick Roy, le député décédé en 2011 qui soutenait le festival. Dans la gêne collective, Mme Samia Soultani-Vigneron (vice-présidente du CR ndlr), demanda à ce que le micro du Président soit coupé. Celle-ci nous a néanmoins confié en aparté : "Quand il a montré son tatouage de Patrick Roy, j’ai compris qu’il ne plaisantait pas".

Mais pourquoi avoir attendu si longtemps pour sortir du placard? : "J’ai jamais trop su sortir de mon cocon vendéen. J’avais peur de gâcher toute ma carrière politique si j’avouais mes penchants musicaux. Une fois, j’ai tenté de confier mon côté Métal addict auprès de De Villiers, mais il n’a pas compris. Il m’a proposé un atelier ferronnerie au Puy du Fou quand je lui en parlé. A ce moment précis j’ai saisi que nous n’étions plus du même bord. J’ai donc décidé de m’émanciper de lui politiquement. Mais je continuais à me cacher. Les 20 000 euros en moins? C'était du bidon pour noyer le poisson"


Le conseil régional un peu chamboulé
Soulagé de sa déclaration, le fan maintenant incontesté de Ghost, Volbeat et Alter Bridge, semble assumer totalement les conséquences médiatiques et politiques d’un tel déballage : "Ce soir, j'ai envie de penser à rien. Juste de de rentrer chez moi, manger un bon steak de soja ; serrer ma peluche fort en pensant à mon Patrick sur "For Those About to Rock" de AC/DC. Enfin je m’endormirai dans les bras de ma femme que j’aime aussi très fort. Nous aimons écouter tout deux un bon post hard-core comme "Cult of luna" avant d’être emporté par Morphée. Notre rêve à tout deux : que je devienne le premier Président de la République fan de Métal, un peu comme en Indonésie ."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.