lundi 22 février 2016

Les jeunes agriculteurs qui ont débarqué dans le jardin de Stéphane Le Foll témoignent : "On l'a conseillé sur ses plants de tomates, parce que là dessus ça ne va pas du tout"

Dimanche soir, des jeunes agriculteurs se sont invités dans le jardin de Stéphane le Foll en périphérie du Mans. Le Ministre de l’Agriculture a discuté pendant plus d’une heure avec la  jeunesse paysanne. Mais d’après nos sources, le débat n’aurait pas moins porté sur les enjeux de notre système productif actuel que davantage sur le jardin du ministre : "On comptait lui compter notre colère concernant le prix du lait et du porc" nous confie Michaël : "On en a discuté pendant 5 minutes puis ensuite Julien un camarade, est venu me chercher. Il avait découvert bien plus grave derrière la cabane en bois. Stéphane le Foll a un jardin personnel qu’il entretien chez lui le week-end…Enfin si on peut appeler cela un jardin"
"C'est pas un bon champ de patates ça Stéphane"




« Le mec, il prend un tabouret pour ramasser les petits pois…»



Après l’appel de Julien, tous les manifestants agricoles se réunirent autour du potager et découvrirent l’horreur de celui-ci : des pieds de tomates sans tuteurs, des jonquilles en plein milieu des fraisiers et des tentatives  échoués de tomates cerises : "J’ai pas vu cela depuis ma dernière visite à la MJC du Ronceray. Même les ados entretiennent mieux leurs plantations." décrit Michaël.
Stéphane Le Foll, bien qu’un peu gêné, aurait accepté d’accompagner les agriculteurs sévères mais bienveillants : "On se serait cru comme dans cauchemar en cuisine mais version jardin. Ses plants de cannabis sur le balcon n’ont quasiment jamais accès à la lumière et ils sont beaucoup trop souvent arrosés. Mais par qui on est gouverné franchement ? Le mec il nous raconte même qu’il prend un tabouret l’été pour ramasser les petits pois…Sérieusement ?" 

Le Foll aurait aussi quelques bovins chez lui. Deux vaches et une génisse mais là aussi le constat n’est pas joyeux : "Il ne leur donne pas le bon fourrage et ne désinfecte pas le pie après la traite, des mammites se créent forcément..."

Les jeunes agriculteurs ont promis de repasser ce soir pour aider le ministre à avoir une main plus verte. "On n'est pas des bêtes non plus, on a un cœur" confirme Michaël. En contrepartie Stéphane Le Foll promet d'augmenter le lait de 122%. Celui se dit ravi, non pas tant des conseils des agriculteurs mais du fait d'être passé sur plusieurs fois à la télévision. "Ha ça, les mecs de BFM, ils se sont rattrapés par rapport au coup de Lactalis à Laval" lâche-t-il subtilement en remettant le cadenas un peu rouillé sur la porte de cabanon en bois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.