samedi 6 février 2016

Coming out : comment annoncer à votre belle-famille bretonne que vous avez des origines mayennaises ?


C'est Martin Ferrand qui nous envoie cette question. Depuis maintenant 10 ans, celui-ci a déménagé à Rennes incognito. Il est consultant en informatique, nous ne savons pas en quoi consiste ce métier et nous lui avons d’ailleurs demandé de surtout pas tenté de nous l'expliquer car nous nous en fichons royalement. Martin a néanmoins un souci intime, il est sur le point de se marier avec Gaëtan, son amour de toujours mais il ne lui a toujours pas fait son coming out. En effet, Martin a préféré annoncer à Gaëtan et à toute sa belle famille qu’il est d’originaire de Vitré (35) alors qu’il est né et a vécu 25 ans en Mayenne (53), à St Pierre la Cour pour être plus précis. Julien Lebreton, psychologue spécialiste des questions liées à l’identité culturelle vous répond Martin :

Une famille sous Ecsta
"Cacher ses origines mayennaises est souvent bien difficile sur le long terme. Comment avouer à sa belle famille que l’on préfère le beurre doux et que le beurre salé n’a pas été inventé pour des questions gustatives mais pour des raisons liées à la conservation? Comment refuser de prendre une 3ème part de Kouign-Amann durant les réunions de famille? Comment raconter que durant son adolescence il n’y avait pas d’After car rien n’était ouvert passé 2 heures du matin? Comment annoncer par ailleurs que le mot After n'a pas été utilisé à Laval avant 2012? Comment avouer que son grand-père est mort naturellement et non pas d’une cirrhose? Comment annoncer ne pas voir connu le haut débit durant votre adolescence?  Comment annoncer qu’aucun membre de votre famille soit à la fois votre oncle et votre cousin? Comment annoncer que la Galette n’est pas votre plat favori et que vous préférez prendre du Port-Salut en fromage ? Comment avouer que vous avez trouvé la mer trop froide l’été dernier à St Malo ? 

Tant de soucis du quotidien qui risquent de vous démasquer auprès de votre conjoint Gaëtan que vous aimez tant. De plus, l'éventuel discrédit s’agrandit à chaque mensonge et vous craignez que vos beaux-parents découvre la vérité.

Voici que faire : avant d’avouer vos origines mayennaises commencez par rabibocher les Mayennais et les Bretons entre eux. Redorez un peu l’image du département. Par exemple, lors d’une visite organisée en amont avec vos beaux-parents au Parlement de Bretagne, rappelez subtilement que celui-ci fut achevé par deux architectes mayennais après la mort du premier. N’en faites pas trop. Évitez par exemple de glisser par la suite un "Dans ton cul espèce de bouffeur de caramel beurre salé, tu le savais pas ça, heiiiing?", car votre belle-famille pourrait vous démasquer à l'accent lors de la prononciation du "Heiiiing". Autre possibilité lors d’une visite à Vitré, dans la maison que vous louez comme fausse demeure familiale, n’hésitez pas de souligner que la marche de Bretagne a évolué dans l’histoire jusqu’à atteindre Port-Brillet (53). Néanmoins n'évoquez pas trop longtemps cette commune, le but étant quand même de redorer l’image de la Mayenne. 
 
Enfin, gavez les tous de chocolats Monbana ou Réauté. Nous vous conseillons surtout Monbana, en effet ces derniers ayant l’idée hypocrite de s’installer à Fougères pour avoir l’appellation "Fabriqué en Bretagne", le produit passera mieux.
Voilà tout est prêt, vous pouvez enfin faire votre coming-out mayennais. Un dernier conseil cependant :  lors de votre mariage, avant d’embrasser votre mari, n’oubliez pas de lui glisser gentiment un « Goûtez à la Mayenne » avant de lui tendre les lèvres. Gros bisous."

Julien Lebreton, 
Psychologue ayant étudié dans les plus grandes universités angevines.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.