lundi 8 février 2016

Château-Gontier : Un habitant d’Ampoigné se rend compte à 18 ans que l'Univers ne s'arrête pas au "Jardin du Bout du Monde"


"La glacière, porte trans-dismentionnelle"
C’est tout un univers qui tombe pour Camille, habitant du village d’Ampoigné. Celui-ci avait pour habitude de croire que le Jardin du bout du monde à Château-Gontier (53) représentait réellement l’érème de notre planète : "Quand j’étais petit mes parents me disaient qu’ils s’étaient mariés au Jardin du bout du monde" nous confie-t-il :  "Je les ai cru, ils ne se sont jamais contredits par la suite, surement par peur que j’en souffre".

Camille a vécu toute sa vie à Ampoigné, sa famille est également originaire de la commune depuis plusieurs générations : "90% de mon patrimoine génétique est dans un seul cimetière. Ma mère est originaire de Laigné. Seule mon arrière grand-mère est originaire de Bouillé-Ménard dans le Maine et Loire. Mais bon ça reste le Haut-Anjou, ça va..."



« C’est là que j’ai tout découvert, le reste de la Mayenne, les rillettes, le cidre... la Zamba"



La Terre selon la vision de Camille
C’est en jouant avec son petit cousin Louis que Camille a découvert que le jardin municipal Castrogontérien n’était pas la limite septentrionale de notre planète : "Son diabolo en bois est tombé derrière la glacière, je ne voulais pas le récupérer, mon cousin a insisté. Curieusement, il semblait ne pas avoir peur et je l’ai donc suivi. C’est là que j’ai tout découvert : le reste de la Mayenne, les rillettes, le cidre... la Zamba. Mais quelle est cette danse étrange qui semble à la fois si exotique et beauf à la fois? ".

Depuis peu Camille, comme dans l'allégorie de la caverne de Platon, refuse de s’approcher du jardin. Son inconscient semble nier la réalité. Quelques médecins angevins tentent de l’aider, mètre par mètre, afin qu’ils acceptent que le centre de la Mayenne n’est pas un territoire hostile : "J’ai enfin compris que la toboggan du parc n’est pas un objet maléfique ou un portail menant vers l’enfer. Un cousin était tombé tout petit de celui-ci, depuis on le croyait maudit dans la famille."

Camille espère atteindre la ville de Laval, les médecins lui déconseille néanmoins d’aller au delà de ce point : "Le nord-Mayenne serait encore plus hostile, on m’a parlé d’une certaine commune nommée Pré-en-Pail qui mène tout droit vers le territoire d’Hadès : l’Orne"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.