mercredi 6 janvier 2016

D’après une étude indépendante, les Sarthois ne seraient en fait que des "Mayennais refoulés"

"On a pris plusieurs spécimens parmi les Sarthois. Cela a été difficile de trouver des sujets sains (non contaminés aux Rillettes du Mans ndlr) mais au bout de quelques années de recherche, nous pouvons affirmer que le Sarthois est en fait un Mayennais refoulé. Ce qui est logique, car les deux sont originaires de l'ancienne province du Maine". Cette conclusion provenant du laboratoire indépendant de Segré (49) est assez déroutante au premier abord, mais avec un certain recul, l’étude paraît assez logique : "Tel un homosexuel refoulé qui dénoncent sans cesse les habitudes des gays, le Sarthois refoule le mode de vie des Mayennais de manière perpétuelle, comme s'il avait quelque chose à cacher au fond de lui-même. Vie paysanne, plus de vaches que d’habitants, technologie arriérée…Le Sarthois enchaine sans recul ni argument différents griefs envers son voisin qui ne comprend pas ses remarques. Le résultat est en fait sans appel, le Sarthois rêve juste de vivre comme un Mayennais".

Allez, fais un bisou à ton petit frère
L'étude affirme aussi que les Sarthois jalouseraient la qualité des rillettes de Gorron, bien supérieures selon le dernier classement aux Rillettes du Mans. Ils fantasmeraient également sur Lactalis (marque Lactel), une des premières entreprises agroalimentaires d’Europe. Ce sont les frontaliers qui subissent surtout les brimades des Sarthois : "On ne comprend pas" avoue Antoine, Évronnais de souche : "Les mecs de Sillé-le-Guillaume viennent critiquer notre basilique mi-Romaine-ane mi-Gothique en affirmant que celle-ci est moins belle que la cathédrale du Mans. Ils nous traitent de bouseux sur Facebook en disant qu’on n’a pas Internet ou qu’on vit dans des fermes. Bon OK, le nom de Lycée Raoul Vadepied, il fait bouseux, mais à part ça... Est-ce qu’on critique le nom de Coco-plage? Remarquez avec le Gué de Selle, c'est tendu aussi pour nous. Vaut mieux se taire."

"Les Manceaux ont trop d'assurance, la MMA n'y est pas pour rien"

Même constat avec les habitants de Meslay-du-Maine : "A chaque fois que je vais à la Fac de Tours,  je suis obligé de passer par Sablé sur Sarthe. Et si j'ai le malheur de m’arrêter, on me met des autocollants des 24h du Mans sur la plaque." affirme Stéphane : "Le département sarthois n’a pas les moyens de financer un contournement pour cette route. Ils ont préféré financer la dette du club de foot du Mans. D’ailleurs c’est dommage qu’ils ne soient plus en Ligue 2. On appréciait toujours de les voir passer de temps en temps au Stade Lavallois. Mais les Manceaux ont trop d'assurance, la MMA n'y est pas pour rien je pense".
Ne t'arrête pas, j'ai cru voir Lorànt Deutch et Fillon

D’après les spécialistes du laboratoire angevin, la virgule de Sablé sera construite à Auvers-le-Hamon afin de favoriser discrètement l’émigration des habitants sarthois vers la Mayenne via le TER. Ces derniers rappellent néanmoins que l’échantillon nécessaire à l’étude ne comportait aucun Manceau, ne se basant alors que sur les Sarthois ruraux :  "Ouais, une ancienne étude à prouver que les Manceaux n'étaient en fait que de simples banlieusards parisiens qui prennent le TGV. La Sarthe n’est pour eux qu’un département dortoir, ils ne font donc plus parti de la même catégorie. C'est d'ailleurs de là que viendrait l'origine des 24 heures du Mans. Le but étant de rouler 24H non stop sans s'arrêter dans la ville car au bout de 10 minutes d'arrêt, on s'y fait autant chier qu'un dimanche soir à Laval"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.