samedi 26 décembre 2015

LGV grand-ouest : A Laval, les trains s’arrêteront 16 secondes maximum à partir de 2017

La SNCF affirme son accord avec la ville de Laval. Le TGV continuera bien de passer par la gare mayennaise, mais celui-ci ne s'arrêtera que 16 secondes maximum à chaque fois :  "C’était cela, ou on ne passait plus par chez vous "affirme Guillaume Pépy, le Président de la SNCF. "On n’a jamais construit la LGV pour vous faire gagner 15 minutes sur votre voyage, mais pour rapprocher Rennes de Paris. Alors bon, jusqu’en 2017 vous serez sur notre chemin, on veut bien d'ici là faire une pause clope de 3 minutes, mais après les mecs, c'est fini. Déjà qu’on fera un détour pour vous, on va pas se stopper plus de 20 secondes. En décembre OK, on appréciera de faire un contournement pour apprécier les illuminations depuis le Viaduc, mais ça s'arrête là…"


"Les bénéficiaires de la carte « grand voyageur » seront équipés de Taser afin d’espérer sortir plus tôt.

...10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, uuuuuuuuuuuuuuun
Les voyageurs devront donc se positionner rapidement dans le couloir. Une période de préparation de 45 minutes est recommandée. Des battes de baseball seront également distribuées afin de lutter contre les fumeurs qui souhaitent sortir les premiers pour profiter pleinement de leur cigarette. Des lances-bagages seront aussi prévus (un logo permettra de reconnaître les bagages lavallois). Les femmes et les enfants serviront évidemment de bouclier humain. Les bénéficiaires de la carte "grand voyageur" seront équipés de Taser afin d’espérer sortir plus tôt. Les passagers n’ayant pas réussi à quitter le train pourront utiliser un T.E.R gratuitement depuis la Bretagne selon le Président de la SNCF : "On n'est pas des bêtes non plus. On a un cœur aussi, nous, les cheminots".
Logo utilisée pour les bagages lavallois

Les associations de passagers sont assez vexées de cette décision qu’ils estiment exagérée. Gilles Paco, président de "La gare de Laval n’est pas qu’un espace fumeur" se plaignait déjà de la rapidité des contrôleurs à faire repartir les trains au bout de 2 minutes : "Ils kiffent nous voir galérer avec nos bagages, de peur qu’on se retrouve à Rennes et devoir reprendre le T.E.R dans l’autre sens. Les conducteurs ont déjà pour consigne de ralentir quand le train passe sans se stopper. Le but étant de bien sûr de faire rager les passagers lavallois qui passent devant leur maison sans s’y arrêter". Face à toutes ces remarques, le Président de la SNCF a répondu sobrement : " Je m’en fous royalement, quelque chose de mignon. " tout en dégustant un  sandwich triangle acheté 15 euros au wagnon-bar.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.