mercredi 25 novembre 2015

Lycée Ambroise Paré : un sport-étude avoue "ne pas avoir regardé le match hier"

"C'est moi ou y'avait encore des frites ce midi?"
Julien, lycéen en Première STMG au lycée Ambroise Paré, n’aurait pas regardé le match de la ligue des Champions mardi soir. Celui-ci aurait préféré faire ses leçons, préparer un paragraphe argumenté et envoyer le tout par Email à sa professeure de Français avant la date limite.


"On n’y a pas cru, il a vraiment fait son badass la dessus" s'étonne Melvin. "Ça se fait trop pas. La Ligue des Champions tu la regardes forcément si t’es un sport-étude. On s’en fout des leçons à faire, même avant un bac blanc tu la regardes. C'est un principe. De toute façon, j’étais pas au courant qu’il y avait du taf pour aujourd’hui. Je ne regarde pas mes emails sur E-lyco. La prof, elle a qu’à mettre les leçons sur instagram #Yaquoiàfairepourdemain?"

Les amis de Julien confirment que celui-ci a eu un comportement curieux depuis quelques temps. "Bah en fait, il porte plus les chaussettes au dessus du jogging depuis au moins la mi-octobre." confie Valentine. "Il éteint même son portable en cours ou le met en mode avion. Je l’ai même surpris enlever son casque pour écouter un pote. Qui enlève tous ses écouteurs quand un pote lui parle ? Personne! T’en gardes au moins un pour être SWAG."

C’est surtout Mme Martin, professeure de Français, qui reste surprise de cette attitude "Lors de la répartition l’année dernière avec les autres professeurs, on a décidé de me mettre à mi-temps, payée plein temps, car cette classe risquait de me demander trop d’énergie. On nous avait dit que les STMG sport-étude étaient insupportables. Qu’il ne fallait pas leur donner plus d’un exercice par trimestre sinon ils ne le feraient pas. Le vendredi après-midi j’ai deux heures de suite avec eux, j’avais prévu ma boîte de gélules homéopathiques à la fleur de Bach et un brouilleur de portables afin d’obtenir leur concentration. J’ai également appris à T’chipper afin de montrer mon mécontentement s’il bavarde plus de 45 minutes de suite par séance. Mais en fait ça va...


"J’ai préféré lire Thérèse Raquin pour le Bac"



Contacté par la Rédaction, l’élève en question s’exprime pleinement face à cette attitude jugée déconcertante par son entourage. "J’ai préféré lire Thérèse Raquin pour le Bac de Français. Il est génial ce bouquin, la mort qui prend possession du corps de Laurent via la morsure et le corps du chat. Passionnant".

Un ouvrage étudié pour le Bac de Français
Questionné par de nombreux parents d’élèves, inquiets pour la carrière internationale de leur progéniture, le Professeur principal de la classe affirme que le problème vient en fait d'autres facteurs : "Ce ne sont pas les STMG qui sont peu intéressés par l’actualité, la littérature ou les sciences. Ce sont les autres qui ont de manière générale un regard négatif sur cette section. Ces élèves ne sont pas plus bêtes et ils sont ne sont pas différents des autres adolescents. Certains décident malheureusement d’adopter la caricature qu'on leur impose. On leur dit qu'un sport-étude doit faire le bazar ou avoir une coiffure en forme de balai, alors ils le font. A l'inverse on pense à tort qu’un élève sorti d’un bac S est forcément intelligent et bosseur. Le bac STMG n’est pas un bac pour les fainéants. C’est juste un bac technologique, à chacun son choix…"

Une question subsiste néanmoins. Pourquoi préférer un roman à un match de foot de l'UEFA? : "Ha mais, moi je m’en fous du foot" s'agace Julien avant de prendre son bus pour la piscine St Nicolas. "Je ne suis pas en sport-étude football, mais en spécialité natation. Est-ce que je les oblige moi à mater Manoudou faire une nage papillon un dimanche après-midi? Eux, ce qui les intéresse, c’est de faire une chenille en fin d’année. C’est tout".



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.