dimanche 6 septembre 2015

Laval : le Rond point de Lactalis est en fait une « Porte des Etoiles »


« Depuis le temps qu’on se demande ce que c’est que ce Machin, maintenant on sait ! » s’exclame Daniel Jacquesfils, archéologue mayennais. Des années de recherche et des tests au carbone 14 n’auront jamais rien donné. Il aura suffi d’un calcul de la position des étoiles au dessus du rond point de Besnier et enfin la vérité apparut. Le Rond point des 2 anneaux est en fait une porte des étoiles qui mènent tout droit vers…Ernée.
7ème chevron enclenché! Par contre il manque les escaliers.

En 1993, le sculpteur Louis Derbré est lassé de faire les allers-retours entre Laval et cette commune : "J’avais un plan cul avec Catherine Fayal (adjointe à la culture NDLR) à cette époque et la route n’était pas de bonne qualité. Il y avait des camions et des tracteurs et c’était vraiment dangereux de tenter de les dépasser. J’ai donc essayé d’imaginer un vortex spatio-temporel vers Ernée pour gagner du temps. Je ne le prenais que la nuit, de loin, on aurait juste dit que les agriculteurs déversaient du lait devant l’entrée de l’usine agro-alimentaire Besnier (devenue Lactalis depuis). Bref, c’était une couverture parfaite"

« Un système spatio-temporel qui mène tout droit vers un bled paumé »
Un Co-voitureur qui monte vers Ernée


Il n’empêche que les adeptes du covoiturage ne comprennent trop pas le manque d’ambition du sculpteur-scientifique. « Pourquoi se limiter à un système spatio-temporel qui mène tout droit vers un bled paumé ? » se demande encore Julien, investisseur officieux de la piscine des patrons de blablacar. La raison est simple selon Louis Derbré : "Je ne peux exporter mes œuvres en dehors de la Mayenne et d'Alençon. J’inspire le dégout et perd toute crédibilité dès que j’expose au delà de 70 kilomètres de rayon par rapport à Ernée. Il n’y a qu’en Mayenne qu’on achète mes œuvres à un prix exorbitant. Même si j’arrive à convaincre les Mayennais que j’ai une carrière nationale et internationale, je dois rester discret. Vous savez, je suis un peu comme le groupe Archimède qui veut nous faire croire qu’ils sont connus à l’échelle de la France." Louis Derbré ne pouvait donc pas construire une autre porte des étoiles en dehors du département. Les Lavallois semblent néanmoins heureux d’avoir enfin une explication de l’achat de cette sculpture dont personne ne semblait comprendre ni le sens, ni le coût.

3 commentaires:

  1. Et ce tacle sur Archimède ! Merci !

    RépondreSupprimer
  2. Le pire c'est que la ville n'entretien même pas ce camembert géant. C'est tout rouillé, ça a coûté cher et c'est très laid...aussi laid qu'un échangeur, mais ce serait plus utile! Sinon on peut mettre 2 lances pierre de chaque côté ahah

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.